10 tendances relevées par le Gartner dans les infrastructures - Actualités RT Infrastructure

10 tendances relevées par le Gartner dans les infrastructures

le 24/10/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Infrastructure, 1090 mots

Le cabinet d'études a dressé la liste des dix facteurs les plus importants qui devraient affecter l'infrastructure et l'opérationnel au cours des prochaines années.

10 tendances relevées par le Gartner dans les infrastructures

Lors de la conférence IT Symposium/XPO organisée du 20 au 24 octobre à Orlando par Gartner, David Cappuccio, analyste et vice-président du cabinet d'études, a dressé la liste des principales tendances en matière d'infrastructures. En particulier, selon l'analyste, dans les deux ou trois années à venir, du fait de l'automatisation, des défis du réseau et du cloud hybride, l'infrastructure de réseau d'entreprise est appelée à jouer un rôle toujours plus important. Ce dernier a également fait remarquer que l'examen par Gartner des principales tendances en matière d'infrastructure et d'exploitation met en évidence des ramifications dans les technologies. C'est le cas du cloud, de l'automatisation ou des progrès dans le domaine des réseaux. Des sujets évoqués plusieurs fois déjà par les analystes du cabinet d'études.

Voici, selon Gartner, les 10 tendances qui devraient impacter l'infrastructure et les opérations dans les années à venir :

Repenser la stratégie d'automatisation

Voilà quelques années déjà que l'automatisation touche plusieurs niveaux de l'entreprise. Mais cette fois, selon David Cappuccio, le développement et le déploiement de l'automatisation a accru le niveau de complexité, amenant à une certaine confusion. Selon l'analyste, « la nécessité de gérer les différents types d'automatisation et leur nombre implique de changer l'approche du développement. « Afin de normaliser cette automatisation dans tous les départements opérationnels, il est nécessaire d'adopter un développement en équipe dirigé par un architecte de l'automatisation », a déclaré David Cappuccio. Gartner estime que, d'ici 2025, plus de 90% des entreprises auront un architecte en automatisation, contre moins de 20% aujourd'hui.

L'IT hybride impacte la confiance dans la reprise après sinistre

« L'IT hybride, ce mélange de datacenters, SAAS, PAAS, succursales, edge computing et services de sécurité, complique la promesse de disponibilité ou de sauvegarde des ressources de l'entreprise », a déclaré M. Cappuccio. Des plans de reprise après sinistre trop simples ne peuvent pas garantir un succès total. « D'ici 2021, 90 % des problèmes de disponibilité basés sur le cloud seront essentiellement liés à l'incapacité à utiliser pleinement les fonctions de redondance native des fournisseurs de services cloud », a-t-il aouté. Les entreprises doivent tirer parti de leurs investissements dans l'automatisation et d'autres outils IT pour reconsidérer leurs procédures de récupération des systèmes après sinistre.

Repenser la plate-forme pour mettre à l'échelle l'agilité DevOps

Dans beaucoup d'entreprises, le rôle de l'IT a changé. Désormais, l'IT fait figure de chef de produit pour les différentes équipes DevOps. L'IT doit renforcer la cohérence au sein de l'entreprise parce que celle-ci ne veut pas que ses équipes DevOps soient compartimentées. « D'ici 2023, 90 % des entreprises ne parviendront pas à faire évoluer les initiatives DevOps, si elles n'adoptent pas une approche de plate-forme en libre-service partagée », a déclaré Gartner.

L'infrastructure, et les données, sont partout

D'ici 2022, plus de 50 % des données générées par l'entreprise seront créées et traitées en dehors du datacenter ou du cloud, contre moins de 10 % en 2019. « L'infrastructure est partout », a déclaré M. Cappuccio, « et chaque fois que des données sont déplacées, c'est un nouveau défi ». Quelles sont les solutions de l'IT pour gérer ce scénario ? Selon M. Cappuccio, il est indispensable d'évaluer l'impact de ce modèle d'infrastructure axée sur les données dès les premières étapes de la conception, d'investir dans des outils d'infrastructure pour gérer les données où qu'elles se trouvent et de moderniser les architectures de sauvegarde existantes pour pouvoir protéger les données là où elles se trouvent.

L'impact écrasant de l'IoT

Le problème ici, c'est que la plupart des implémentations IoT ne sont pas pilotées par l'IT, et elles impliquent généralement différents protocoles et fournisseurs qui n'ont pas l'habitude de traiter avec l'IT d'entreprise. Finalement, cette question de savoir qui contrôle et gère l'IoT devient problématique et crée des risques en matière de sécurité et d'exploitation. Selon M. Cappuccio, « les entreprises doivent s'engager avec les leaders du marché pour définir des stratégies IoT et établir un centre d'excellence pour l'IoT ».

Le cloud distribué

Il existe de plus en plus de solutions pour mettre en place des services clouds ou des services de type cloud sur site tout en permettant à un fournisseur de gérer ce cloud. C'est le cas par exemple du service Athos de Google et du OutPosts qu'AWS va bientôt déployer. « Cet environnement va beaucoup changer dans les deux prochaines années », a déclaré l'analyste de Gartner. C'est un marché émergent, ce qui veut dire que les clients doivent être prudents. Les entreprises doivent également se préparer à fixer des limites et à définir qui a la responsabilité des mises à niveau, des correctifs et de la performance des logiciels.

L'expérience immersive

« Auparavant, il revenait aux humains d'apprendre et de s'adapter à la technologie. Aujourd'hui, c'est la technologie qui apprend et s'adapte aux humains », a déclaré M. Cappuccio. « Nous avons créé un monde où les clients attendent la perfection. Nous avons conçu des applications où la perfection est la norme. Ces systèmes sont parfaits pour l'esprit, pour les parts de marché et la réputation de l'entreprise, mais dès qu'il y a un pépin, tout cela passe à la trappe ».

Démocratisation de l'IT

Le développement d'applications n'est plus réservé aux seuls spécialistes. Il existe des outils de développement plus simples, comme les logiciels « low code » ou « no code », et la mise sur le marché rapide de nouvelles applications est devenue une exigence courante. « Mais cette mise sur le marché plus rapide, avantageuse pour l'entreprise, représente aussi plus de risque pour l'IT », a déclaré M. Cappuccio. « Et si les responsables IT ne peuvent pas contrôler ces développements rapides, ils doivent au moins comprendre ce qui se passe ».

Quel réseau pour demain ?

Les réseaux grouillent de tendances technologiques émergentes comme le maillage, le SASE ou Secure Access Service Edge, l'automatisation du réseau, le réseau à la demande, l'automatisation du réseau et les pare-feu en tant que service. « Pendant des décennies, on s'est surtout préoccupé de la performance et de la disponibilité du réseau. Les innovations en matière de réseau visent la simplicité opérationnelle, l'automatisation, la fiabilité et la flexibilité des modèles d'affaires », a déclaré David Cappuccio. « Les entreprises doivent automatiser « partout » et faire la part des choses entre les technologies sûres et les technologies agiles », a-t-il ajouté.

Gérer des infrastructures digitales hybrides

L'idée principale, c'est que les DSI doivent trouver quelle est la bonne proportion de cloud et d'IT traditionnelle pour l'entreprise. L'association de nombreux éléments différents - périphériques, cloud hybride, workflow, gestion - crée des infrastructures complexes. « Gartner recommande de mettre l'accent sur la visualisation du workflow - en utilisant un ensemble d'outils intégrés et en développant un centre d'excellence pour travailler sur ces questions », a déclaré M. Cappuccio.

Des datacenters plus verts chez HPE grâce à l'IA

HPE et le laboratoire national sur les énergies renouvelables du Département américain de l'énergie ont décidé d'associer leurs efforts pour mettre au point des technologies IA et ML qui permettront...

le 03/12/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 533 mots

10 tendances relevées par le Gartner dans les infrastructures

Le cabinet d'études a dressé la liste des dix facteurs les plus importants qui devraient affecter l'infrastructure et l'opérationnel au cours des prochaines années. Lors de la conférence IT Symposium/XPO...

le 24/10/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1090 mots

Clap de fin pour OpenStack chez Suse

En perte de vitesse dans les entreprises, la plateforme cloud open source OpenStack perd un allié de poids avec la défection de Suse. L'éditeur allemand Suse spécialiste de Linux abandonne sa distribution...

le 09/10/2019, par Maryse GROS, 146 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...